Comment s'équiper en roller street ?

Par nos entraineurs Charly et Florian.


Comme vous l’avez vu grâce à Florian Petitcollin, le roller street est un sport spectaculaire. Réaliser des figures aériennes ou slider sur des barres et autres modules c’est là toute l’essence du roller street.

Ca peut paraitre assez fou mais les riders pensent à l’avance aux figures qu’ils vont réaliser !! Ils réfléchissent, analysent et concrétisent leurs pensées en drop, en rotation, en slide. Et pour ça, ils passent beaucoup de temps à pratiquer. Le secret vient de la répétition. Mais voilà, en répétant et testant un tricks, il arrive que les riders chutent. Alors avant de pouvoir faire le malin parce que toi tu sais faire un « backside royal to top acid » sans tomber, tu vas devoir t’entraîner. Et c’est obligatoire donc d’être bien équipé et bien protégé.



Les casques street.

La première chose a protéger que tu sois en école de patinage, hockey, derby, course ou street c’est la tête !! Un cerveau bien irrigué est un cerveau casqué.

On distingue les riders avec la forme de leur casque. Les casques type bol sont les plus utilisés et les plus sécurisants car ils couvrent une grande partie de la tête et notamment l’os occipital qui est situé à l’arrière. On retrouve différents systèmes de serrage pour ajuster le casque à la circonférence de sa boite crânienne. Le serrage avec une mollette garantit un bon maintien et ajustement du casque sur le crâne. Le système de serrage est composé d’armatures reliées à une petite roulette derrière la tête pour régler la taille du casque au plus près. Votre casque doit être impérativement composé d’une coque plastique et d’une mousse polystyrène noire.


ATTENTION ! N'achetez pas un casque avec une coque plastique et de simples pads de mousse à l’intérieur ! Ce genre de casque offre une protection ridicule comparé aux casques avec du polystyrène.





Chez Decathlon au rayon roller on trouve des casques qui sont idéaux pour commencer.

Les modèles PLAY 5, MF 500 et MF 540 sont disponibles en plusieurs tailles (selon les modèles) et plusieurs couleurs. 52-55cm 55-59cm 59-62cm.



D’autres marques comme « S one », « Triple 8 » et « TSG » Proposent des modèles bol avec différents coloris et un peu plus typé street. Le casque META SOLID de la marque TSG possède également un système idéal de serrage à molette pour ajuster le casque au millimètres. Ci-dessous le META SOLID de la marque TSG et le casque S1 lifer.





ATTENTION, lors de l’achat de votre casque, prévoyez de connaître la taille de votre tour de tête. Les marques comme « S one » et « triple 8 » ne disposent pas de mollette pour régler la taille. L’épaisseur des mousses à l’intérieur du casque va épouser la forme de votre tête.


Inutile de dire qu'il est fondamental d'attacher votre casque...



Les protections street.

Nous passons maintenant aux protections. « Alors oui avec des protections tu as moins de style, c’est moche » et j’en passe. Vous avez déjà tous entendu ça mais en roller les protections ne sont pas obligatoires : elles sont indispensables.





Pouvoir se laisser glisser sur les genoux et les mains parce que tu as raté un tricks sans te brûler la peau c’est la base ! Et cela va te permettre de vite progresser parce que tu es protégé. A l'inverse... Cela va permettre de vite te soigner !?


En premier lieux tes genoux seront très souvent sollicités alors il faut de l’EPAISSEUR et de la LARGEUR. C’est-à-dire plus grandes et plus renforcées que des protections classiques. Si tu ne peux pas sauter de la table du salon directement sur les genoux sans avoir mal alors il faut changer de protections. (Je rigole bien entendu, ne fais pas ça, ta maman va hurler parce que tu auras marqué le parquet ^^).



Les protections sont plus efficaces si elles s’enfilent et se resserrent avec des scratchs. Voici Les protections « Street Knee Pads de chez Pro-tec » elles possèdent des scratchs et une bande élastique pour assurer un maintien optimal. Les protections doivent être un peu serrées au début, elles vont se détendre rapidement.


Les protections de coudes et de poignets à utiliser doivent être dans le même esprit que les genoux, c’est-à-dire bien rembourrées. Le plus simple c’est d’acheter un pack de protections.





Chez Decathlon on trouve les marques « Pro-tec » avec un pack junior (à gauche) et la marque « USD » (à droite). D’autres marques comme « REKD » HD triple pad set, « TSG » basic protection, « 187 » killer pads offrent également cette possibilité.



Faut-il mettre un crash-pad ?

Voici une protection qui est optionnelle. Il s’agit du crash-pad ou short de protection. Le Short protection roller skateboard trottinette adulte PS100 Sr noir de Décathlon est un short avec de la mousse haute résilience sur le coccyx et le coté des cuisses. A vous de voir, mais on comprend vite l'intérêt.





Et des protèges dents ?

Parmi les autres protections optionnelles, on peut ajouter un petit accessoire mais pas des moindres : le protège-dents. Cela peut éviter par exemple de se taper les dents sur le coping en tentant le back flip atterrissage sur un pied… Rien que de le lire, ça fait frissonner ! Toujours chez Decathlon on peut acquérir un protège-dents dédié au départ pour la boxe ou le rugby mais qui fonctionne très bien.





Bien s'équiper en rollers streets !

Voici enfin les rollers !! Déjà est-ce que vous connaissez les différentes pièces qui composent un patin de street ? Les voici illustrées sur le modèle Shift de Razors.




Ces différentes parties seront toujours présentes sur les rollers street. Les roues sur les patins de street sont les plus petites de toutes les disciplines confondues du roller. Ici ce sont de roues de 62mm aux extrémités et de 42mm au milieu. La taille des roues varie selon les modèles et aussi le type de platine que l’on utilise.

Les styles de platine sont au nombre de trois : les platines avec antirockers, les platines plates ou flat et les platines street.

Les antirockers comme sur le modèle Shift possèdent des roues centrales plus petites pour faciliter les calages sur les coping et les slides. Ces platines sont polyvalentes et permettent d’être à l’aise dans la plupart des situations.

Les platines flat comme sur le patin AEON 60 de chez USD, c’est-à-dire une platine où toutes les roues touchent le sol, sont plus utilisées pour les rampes. Lorsque les quatre roues touchent le sol les patins sont plus stables et plus rapides. Attention cependant à prendre des platines avec un H-block assez large pour que les calage ou les slides se fassent facilement. Ces platines gardent tout de même une bonne polyvalence.


Enfin les platines pour le street. Cette fois les deux roues centrales sont supprimées. Ces rollers sont à destination d’une pratique très urbaine, pour glisser sur le mobilier urbain. Avec seulement deux roues aux extrémités cela nécessite ainsi « moins » de précision pour réaliser un slide qu’avec une platine flat. Cependant les platines flat sont maintenant dotées d’un H-block plus large pour permettre de slider plus facilement. Ci-dessous un exemple de platine street sur le modèle Farewell 2.0 de « Xsjado ». Bon honnêtement, pour débuter on ne vous conseille pas trop ce genre de platine.




Ce qu’il faut retenir c’est que les patins avec deux roues se destinent à des patineurs confirmés avec une pratique orientée sur les slides. Pour les jeunes patineurs c’est mieux de garder quatre roues car le roulage est plus important. Ce qui permet de monter les modules avec un effort moins important. De plus avec quatre roues, l’accroche au sol est plus franche et ça c’est intéressant pour les skatepark avec un revêtement un peu glissant comme le Skatepark Indoor de Dijon.



Si vous savez déjà quel modèle vous voulez vous pouvez regarder sur le groupe Facebook « Vente de matériel de roller » il y a souvent des bonnes affaires.

Et si jamais vous ne savez pas encore, voici la sélection de nos entraîneurs : Le Aeon 60 chez « USD », le shift chez « RAZORS ».











Ces deux modèles sont parfaits pour commencer en skatepark et en street.

Lorsque vous choisissez des patins assurez-vous qu’ils possèdent une boucle de serrage micrométrique, c’est solide et précis pour ajuster le serrage du patin. Il faut que vos pieds soient calés dans les rollers, cela permet d’être plus précis sur les tricks et aussi d’avoir des patins plus réactifs. Il faut aussi prendre en compte le gabarit du patineur certains patins peuvent être lourds pour des patineurs avec un petit gabarit. Si vous avez un doute vous pouvez essayer les rollers de vos copains(ines) pour voir ce que ça donne et ce que vous préférez. Il n’y a pas de vraies règles et des bons patins ce sont d’abord des patins dans lesquels on est bien.

Et enfin, n’hésitez pas à demander des conseils aux entraîneurs si vous avez des doutes.


Bon ride à tous !

Posts récents

Voir tout
Les sections

2 Rue Général DELABORDE

DIJON SKATE PARC

21000 DIJON - BOURGOGNE - FRANCE

Tel : 33 (0)3 80 68 26 77

Tel : 33 (0)6 51 10 72 46

Mail : info^amsports.fr

 

Association loi 1901

Agréée par le Ministère de la Jeunesse et des Sports

Affiliée à la Fédération Française de Roller Sports / Handisports

Labellisé FFRS 3x***

Reconnue d'Utilité Publique

3-3-3.png