top of page

Retour sur les Championnats d'Europe Course avec Tristan

Dernière mise à jour : 29 août 2023

Tristan est de retour de ces Championnats d'Europe, organisés en France à Valence d'Agen, avec 3 titres et 2 médailles d'argent. Il a sans nul doute marqué de son empreinte cette compétition, du moins dans sa catégorie des Juniors B. Il revient avec nous sur ces magnifiques championnats où la France termine pour la première fois de son histoire, première nation européenne.


Salut Tristan, alors comment ça s’est passé pour toi cette compétition ?


Ce championnat d'Europe à Valence d'Agen s'est super bien passé autant sur le plan personnel que collectif. Je termine ce championnat avec 3 titres et 2 médailles d'argent. Des super résultats qui clôturent cette saison, avec comme principal objectif au début de saison ce championnat.

La préparation pour ces championnats s'est très bien passée. J'arrive au début du championnat avec une bonne forme et de bonnes sensations sur la piste. Une chute au premier entraînement sans gravité avec l'équipe de France me plonge directement dans la pression du championnat.

L'intégration n'a pas été un problème avec les stages ainsi que les compétitions je connaissais tout le monde. une bonne ambiance s'est donc installée avec mes coéquipiers ainsi qu'avec les juniors et les seniors.

Le championnat a commencé sur piste avec le 5000 m à élimination. Nous étions les favoris avec les Italiens, j'ai été désigné leader. Après avoir nettement pris la course à notre main , je termine finalement deuxième au lancer de patin. Certes un bon résultat mais une place amère au vu de notre collectif pendant cette course

Pendant cette course j'ai pu ressentir l'ambiance autour de la piste avec énormément de Français, tous là, pour nous soutenir.

Cette bonne place me lance dans le championnat avec l'envie de tout gagner et le lendemain je suis champion d'Europe de la course à points sur piste.





Comment s’est passé ce premier titre ?


J'ai, à nouveau, été désigné leader pour cette course que j'affectionne particulièrement. La tactique durant la course a été de prendre 4 points dans les quatres premiers sprint et ensuite dynamiter la fin de course pour ensuite s'imposer.

Dès le début de la course, je me place dans les premières positions. Et dès le premier sprint je prends 1 point dans la roue d'un patineur allemand. Tout de suite, je me place derrière Vincent mon coéquipier, son rôle est alors de m'ammener sur les points, de me remplacer. Je dois donc le guider selon mon ressenti pendant la course.

Deux sprints plus tard, il me lance et je prends 2 points et lui 1. Je compte alors 3 points après 3 sprints. A ce moment-là, je me replace dans le peloton un peu épuisé et attends la fin de course. A 8 tours de la fin, 2 Espagnols attaquent et s'échappent. Les Italiens commencent alors à ramener mais ne parviennent pas à les rattraper complètement. Je demande alors à Vincent d'attaquer pour me ramener sur l'avant de la course. Chose faite, nous nous retrouvons avec un Espagnol et un Hollandais, je prends alors 2 points de plus à 4 tours de la fin. Je continue mon effort. Seul, l'Espagnol réussit à me suivre. Je prends de nouveau, 1 point à 2 tours de l'arrivée.

Je place alors une attaque et je prends les 3 points de l'arrivée et termine cette course avec 9 points. C'était incroyable. Après la fin de cette course et le tour d'honneur avec l'équipe, j'ai pu tapé dans les mains des supporters en feu, j'ai été félicité par les entraîneurs et les membres du staff et je suis ensuite allé voir mon père, fier de moi. De retour aux tentes de l'équipe de France chaque coureur que j'ai pu croisé m'a félicité. C'était un moment vraiment top avec l'équipe.





Bon le lendemain vous enchainez avec la course à l’américaine. Elle a été mouvementée, tu nous expliques ?


Après la qualification, grâce à Ewan, Damien et Vincent, nous abordons la finale où je remplace Ewan. Damien est le starter, Vincent en 2eme position et moi je suis désigné pour le finish.

La finale de la course à l'américaine a été effectivement très mouvementée avec 6 équipes présentes en finale. Les passages de relais était très difficile.

Damien prend un très bon départ et se place deuxième pour passer son relais à Vincent qui lui, prend la première place dès le début. Nous passons, alors un mauvais relais et j'ai du mal à me lancer. Nous passons alors derniers. Je passe ensuite un très mauvais relais à Damien qui ne peut pas nous replacer dans la course jusqu'à 6 tours de la fin. Tout de suite j'ai dû me reconcentrer, rentrer complètement dans cette course afin d'améliorer et corriger le plus rapidement ces détails qui nous permettrons de gagner collectivement cette course. Nous occupons alors les dernières places du groupe jusqu'au moment où on passe un très bons relais avec Damien qui nous replace parfaitement à 6 tours. Nous arrivons finalement à reprendre la tête de la course, continuant sur notre lancée pour occuper les premières places. A 4 tours de la fin un Italien chute. C'est alors terminé pour eux ( l'une des meilleures équipes est alors hors course ). Lors de mon avant-dernier relais bousculé par un Hollandais, nous passons de la première à la troisième place. Après un bon relais avec Damien, il reprend la première place et lance parfaitement Vincent sur son dernier relais. Un Allemand me bouscule à nouveau. Mais, cette fois, je parviens à garder la tête de la course dans le dernier tour pour finalement nous imposer devant l'équipe d'Allemagne. Nous terminons alors cette course à la meilleure place possible après une course très mouvementée et indécise pour toutes les équipes.



Et les autres courses, comment se sont-elles déroulées ?


La course à élimination sur route a été très difficile. Le plan mis en place par les coaches n'a pas du tout fonctionné à cause d'un manque de concentration et de communication de notre part. Nous perdons Vincent, éliminé, malheureusement, très tôt dans la course. Je me retrouve seulement avec Ewan comme coéquipier. Je décide de me placer derrière le groupe de patineurs italiens qui ont très bien maîtrisé cette course.

A quelques tours de l'arrivée, c'est Ewan qui se fait éliminer. Je me retrouve alors dans une position difficile pour le titre. Au son de la cloche pour la finale, restent ainsi 5 patineurs ; 3 Italiens , 1 Hollandais et moi-même. Je décide donc de lancer le sprint de l'avant pour ne pas me faire bloquer par les Italiens dans l'emballage final. Je prends finalement la médaille d'argent après une course très difficile pour notre équipe.


Pour la dernière course de ce championnat je ne suis pas le leader au vu de mes résultats déjà excellents et des qualités de mes coéquipiers. Vincent est nommé leader, je deviens son poisson pilote.

Dès le premiers sprints, je lance Vincent pour le sprint. Il prend 2 points et moi 1 point. Je le relance pour le deuxième sprint mais dans le dernier virage les Italiens nous débordent. Je sprint alors pour ne pas leur laisser de points et je prends les 2 points. Vincent prend alors des points dans la roue d'autres coureurs. Nous nous retrouvons alors aux deux premières places du classement. Dans la deuxième partie de course un Hollandais s'échappe et devient dangereux pour le classement. De nombreux coureurs décident d''attaquer. Bien placé à l'avant de la course je me retrouve dans une petite échappée sans Vincent qui se fait déborder à ce moment clé de la course. Les coaches me demandent alors de marquer les points pour défendre sur les autres équipes. Je me retrouve, en tête et favori, pour jouer le titre. A l'approche du dernier tour, je suis en tête, éxeco avec un Hollandais qui compte 6 points, Vincent, lui, en compte 4. Sur le dernier sprint, je prends les 3 points de l'arrivée et Vincent revient pour marquer 2 points. Nous terminons premier et deuxième de cette course.





Quel est ton plus beau souvenir de ce championnat ?


Durant cette semaine de championnats, j'ai pu me créer de nombreux souvenirs.

Individuellement, je dirais que le plus beau souvenir demeure le titre de championnat européen sur la course à points puisque c'était mon objectif depuis plusieurs mois et c'est aussi mon premier titre européen.

Ce titre m'a libéré d'une certaine pression dans ce championnat et m'a permis de continuer avec plus de sérénité et a généré de la confiance chez mes coéquipiers et moi-même. J'ajouterai que notre victoire sur le relais, en termes d'émotion, était incroyable. Partager un titre avec mes coéquipiers mais surtout mes potes sera inoubliable.


Est-ce que tu as pu assister à d’autres courses ?


Oui, j'ai pu assisté aux courses des séniors et admirer leurs nombreux titres. Quand on est jeune, on apprend énormément des séniors mais également des juniors, catégorie supérieure, qui ont aussi plus d'expérience. Il vont nous conseiller, nous féliciter quand ça marche mais aussi nous réconforter quand ça va moins bien avec une tape dans le dos par exemple.


Et la suite comment tu vois ça ? Des nouveaux objectifs à la rentrée ?


Aujourd'hui, je vais continuer de m'entraîner encore intensément pour continuer de performer. Avec le changement de catégorie, les objectifs changeront et continueront de s'élever. Mes objectifs de la nouvelle saison seront tout d'abord les championnats de France route et piste dans le but d'être sélectionné pour les championnats d'europe mais aussi du monde.


Un mot à rajouter ?


Merci à AM Sports , et tous ceux qui ont contribué à ce que mes objectifs s'accomplissent.

160 vues0 commentaire
bottom of page