Jean Paquet et Cléa Garropin, vices-champions de France Indoor 2022

Premier grand rendez-vous de l'année 2022 pour nos patineurs, les Championnats de France Indoor à Dinan regroupaient les catégories poussins à seniors. Nos compétiteurs ont défendu les couleurs d'AM Sports Dijon dans une salle à la configuration un peu particulière.


Samedi 12 février, 9h30, rollers aux pieds, ils défilent fièrement lors de la présentation des clubs, très motivés pour se mesurer à leurs adversaires venus de la France entière. La première journée est consacrée au tournoi de vitesse alors que le dimanche est dédié aux courses de fond.


Plongez avec la section course d'AM Sports pour vivre ces championnats de l'intérieur à travers le témoignage de 4 de nos patineurs !


Jean Paquet, vice-champion de France poussin !

Jean Paquet, patineur déterminé en course sur les Championnats de France Indoor
Jean Paquet, déterminé à batailler pour le podium
Podium Vitesse poussins garçons - France Indoor 2022
Jean sur le podium !



Jean, c'était ton premier podium sur un championnat de France ? Est-ce que monter sur le podium était un objectif que tu t'étais fixé pour ce championnat ?

Oui, c'est mon premier podium et c'était l'objectif que je m'étais fixé.







Tu fais 2e de la vitesse, on imagine que tu avais à cœur de réaliser une belle performance sur le fond également. Malheureusement tu as touché un plot dès la première manche. Comment tu as fait pour rebondir et toujours croire au podium après cela ?

Les copains du club et un de mes copains adversaires sont venus me réconforter juste après la course. Mon entraîneur et mon frère sont venus et m'ont dit qu'il ne fallait pas baisser les bras. Si je gagnais la manche suivante, je pouvais peut-être me qualifier pour la grande finale. Je suis resté dans les vestiaires entre les 2 manches et j'ai revu mon entraîneur et je me suis concentré en restant seul dans la chambre d'appel. J'ai appliqué les conseils de mon entraîneur pendant la course. J'ai réussi à gagner ma course et ensuite j'ai attendu avec impatience les qualifiés pour la grande finale.

Tu avais une stratégie particulière pour la finale ? Racontes nous comment s'est passée la course !

A cause de ma course du matin, j'étais en 2e ligne et je devais prendre un très bon départ pour ne pas avoir trop de dépassements à faire. J'étais 4e au premier virage. J'ai doublé le 3e mais les 2 premiers étaient déjà loin. J'ai fait mon retard sur le 2e mais il ne restait qu'un tour et je n'avais plus de forces pour le doubler et j'ai terminé 3e. J'étais assez content car je reviens de loin après la première course du matin.

Lily Bouchot, 4e benjamine en finale de fond.

Dépassement extérieur  Lily Bouchot finale fond poussines femmes
Lily, dépassant extérieur pour remonter à la 4e place.

Lily, tu fais 4e en finale, tu t'attendais à ce résultat ?

Non, je ne m'attendais pas du tout à ce résultat. Mon objectif était de faire un top 10. J'étais déjà tellement contente de faire partie de la grande finale, c'était la toute première pour moi.


Comment ça s'est passé, à quel moment tu as décidé de doubler ? Comment tu as fait ? Qu'est-ce qui t'as décidé à le faire à ce moment là ?

Après un mauvais départ, je me suis retrouvée avant-dernière. Puis j'ai réussi à doubler une patineuse, puis une autre.

Après plusieurs tours, je me suis rendue compte qu'il m'était impossible de doubler à l'intérieur, c'est à ce moment là que j'ai décidé de changer de stratégie. Je me suis dit que je n'avais rien à perdre dans cette finale et qu'il fallait que je tente quelque chose. Il fallait que je ne regrette rien. J'ai vu un petit espace, je me suis faufilée et je me suis dit "C'est maintenant ou jamais". Alors j'ai fait une grosse accélération pour doubler un groupe de 5 patineuses par l'extérieur. L'ambiance de la salle m'a encore plus motivée. Je me sentais très bien. J'ai vu que la troisième patineuse n'était pas si loin de moi alors j'ai encore accéléré, j'ai tout donné jusqu'au bout mais il m'a manqué quelques centimètres.

Cléa Garropin, vice-championne de France Junior A !


Podium Cléa Garropin vice-championne de France Roller Indoor 2022
Cléa, vice-championne de France Junior A

Cléa, tu as réalisé un beau tournoi de vitesse samedi, cela t'a-t-il mise en confiance pour les courses de dimanche ?

Mon tournoi de vitesse m'a mise en confiance pour le dimanche car ça m'a permis de me situer par rapport à mes concurrentes.


Finale de fond Absolu Femmes France Indoor Roller 2022
Cléa, en finale de fond, prête à doubler ses concurrentes

C'est ta première course en format Absolu puisque l'année dernière tu étais Junior B, comment l'as tu abordée ?

Les courses en Absolu sont différentes des courses en JB car nous roulons avec les Seniors et je ne savais pas trop à quoi m'attendre tant au niveau du rythme qu'au niveau des replacements dans le peloton.



Comment tu as géré ta course ?

J'ai géré les courses les une après les autres et j'étais concentrée et attentive pour ne pas faire d'erreurs. Mes stratégies pour les courses étaient tout d'abord de prendre un bon départ pour être bien placée dès le début. Ensuite, j'étais attentive pour profiter de toutes les occasions qui se présentaient et gagner des places sans utiliser trop d'énergie. Et après, dès que j'en avais l'occasion ou que je voyais une opportunité je me replaçais.

Zoé Remy, 6e en finale de fond Absolu Femme

Course roller absolu femme championnat de France indoor 2022
Zoé, en entrée de virage, prête à en découdre



Zoé, dans quelle état d'esprit tu as abordé cette deuxième journée ?

J'étais dans un esprit de revanche après mon carton rouge de la veille sur la demi-finale de vitesse. J'avais le sentiment qu'on ne m'avait pas laissé m'exprimer jusqu'au bout et je voulais montrer qu'il fallait compter sur moi.






Comment as-tu préparer cette finale ?

J'ai pris les choses étapes par étapes. Course après course car rien n'est jamais acquis. J'ai fait une belle première manche ou je finis 3e, je n'ai pas pris trop de risques, je voulais assurer ma qualification suite à la déconvenue de la veille. Lors de la deuxième manche, j'avais une série costaud avec mes principales concurrentes, j'en ai profité pour bien observer les trajectoires, les opportunités pour dépasser dans l'optique de la finale. J'ai remarqué que vu la configuration de la salle, les dépassements se faisaient essentiellement à la corde avant l'entrée de virage. De ce fait, les filles gardaient vraiment une trajectoire intérieure pour bloquer toutes tentatives de dépassement. Cela créait de l'espace à l'extérieur malgré la petite taille de la salle. Je me suis donc dis que c'était une bonne option pour la finale.

Mon objectif était le podium et il était clair dans ma tête que je devais tenter le tout pour le tout si je n'étais pas dans les 3 premières au premier plot. Je m'étais dis « Tu tentes tout quitte à finir dernière de la course. Je préfère faire dernière en ayant tenté de jouer le podium plutôt que 4e en ayant été attentiste toute la course ».

Je me suis échauffée à pieds selon mon protocole d'échauffement et mise dans ma bulle.

Au départ, mes principales rivales étaient à mon intérieur donc je savais qu'être devant au plot allait être compliqué sauf surprise (Il peut tout se passer en Indoor au premier plot!). Je pars donc 4e. « Ce sera donc le tout pour le tout ». Je savais que je n'aurais pas beaucoup d'opportunités car la course est partie très vite. Dans les premiers tours Manon Fraboulet (Asta Nantes) a imprimé un gros rythme, nous étions toutes en ligne et j'attendais l'accalmie de mi-course pour construire mon action sachant que sur la fin de course, cela allait ré-accélérer et que ça serait trop tard pour doubler. Un peu avant la mi-course j'ai donc construit un maximum de vitesse pour doubler par l'extérieur, je savais que cela devait être hyper rapide et dans un seul mouvement. Malheureusement, j'ai mal engagé mon virage, un peu dérapé et perdu ma vitesse donc je n'ai pas pu me replacer dans le peloton. Cela m'a coûté pas mal de place (j'ai quand même réussi à me replacer 8e). Il restait à peine 10 tours, je savais que j'étais en mauvaise posture, j'ai quand même entamé une remontée du peloton une fille par une fille, par l'intérieur cette fois-ci. Je suis remontée à la 6e place. Il restait ensuite seulement 3 tours et j'étais derrière Cléa, ma coéquipière de club qui jouait le podium en Junior A. Je savais que pour moi le podium était cuit alors je me suis dis « Ne prends pas de risque à essayer de doubler ». Je termine donc 6e de cette finale de fond sans regret puisque j'ai essayé. Cela n'a pas marché cette fois, mais j'ai confiance, cela finira par payé un jour...

Quel bilan en tire-tu ?

Après l'immense frustration sur la vitesse, je suis contente d'avoir pu m'exprimer sur le fond et d'avoir montrer que j'étais présente dans la bagarre. Je suis contente d'avoir réussi à me remobiliser sur une nouvelle journée et mon niveau de forme m'a mise en confiance pour cette nouvelle saison même si ce sont les championnats de France Indoor et que cela reste très spécifique. Je trouve que c'est toujours un plaisir de courir, de tenter de nouvelles choses, de se fixer de nouveaux challenges et je pense que cet état d'esprit sera bénéfique pour les courses extérieures qui sont mes principaux objectifs de la saison.


Une section course motivée et travailleuse, en plein apprentissage

Le club félicite tous les patineurs pour leur implication et leur attitude tout au long du week-end. Bravo à tous : Clémence, Jean, Kahina, Lily, Tristan, Maël, Théo, Lysea, Tristan F. Charles, Cléa, Maxime, Kevin, Alexis, Zoé, Charly.

Echauffement à pieds des jeunes sous la houlette de l'entraineur Charly Grillon
Charly et la section course jeunes à l'échauffement

Tous les résultats du club (vitesse, fond et omnium):

Clémence Aubertin (Poussine) V : 13e F : 14e O : 14e

Jean Paquet (PG) V : 2e F : 3e O : 2e

Kahina Amzil (BF) V : 9e F : 14e O : 10e

Lily Bouchot (BF) V : 17e F : 4e O : 8e

Tristan Dautrey (BG) V : 31e F : 16e O : 22e

Maël Dauvergne (CG) V : 18e F : 30e O : 23e

Théo Villemin (CG) V : 39e F : 24e O : 32e

Lysea Peyrous (JBF) V : 33e F : 36e O :34e

Tristan Faron (JBH) V : 12e F : 25e O : 19e

Charles Paquet (JBH) V : 17e F : 10e O : 14e

Cléa Garropin (ABS F – JAF) V : 8e (3e JA) F : 5e (2e JA) O : 5e (3e JA)

Maxime Vitry-Nirlot (ABS H – JAH) V : 21e (5e JA) F : 23e (5e JA) O : 21e (5e JA)

Kevin Fourneret (ABS H - JAH) V : 33e (10e JA) F : 11e (4e JA) O : 19e (4e JA)

Alexis Ridolfi (ABS H - JAH) V : 36e (12e JA) F : 25e (7e JA) O : 21e (9e JA)

Zoé Remy (ABS F – SEF) V : 7e F : 6e O : 7e

Charly Grillon (ABS H – SEH) V : 13e F : 6e O : 6e


Retrouvez toutes les photos du week-end sur notre page Facebook.

276 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout